BIOGRAPHIE

BIOGRAPHIE 2017-09-30T01:58:50+00:00

Marie-Élaine Thibert, chanteuse-interprète née à Montréal le 18 avril 1982, grandit dans un milieu familial où la chanson française et québécoise surtout, occupe une place de choix. Son attachement au répertoire francophone influencera fortement ses choix musicaux professionnels par la suite.

Choix du public

Participante à la première édition québécoise Star académie en 2003, Marie-Élaine, jeune femme de nature discrète et réservée, surprendra le grand public par sa voix particulière et puissante. Ce dernier l’appuiera au point de lui réserver une place pour la grande finale. Celle-ci remportera un immense succès par la suite et son premier album éponyme s’écoulera à plus de 350 000 exemplaires. Déjà d’ailleurs, on commence à la surnommer la Môme Thibert. La force de ses interprétations soutenue par sa voix puissante et ronde évoqueront spontanément la Môme Piaf tant pour les media que pour le public.

Les albums 

Sept albums en près de 15 ans de carrière, voilà la prolifique discographie de Marie-Élaine. On sollicitera également sa précieuse collaboration pour de nombreuses participations à des albums-hommage. Un huitième opus en préparation est prévu pour 2018.

Marie-Élaine Thibert (2004) Comme ça (2007) Un jour Noël (2008 ) Je suis (2011) Cent mille chansons (2013) Mes berceuses (2015) Un hymne à l’amour (2017)

L’interprète et ses auteurs

De nombreux auteurs-compositeurs québécois reconnaissent en Marie-Élaine une interprète de haut calibre. Sa voix, certes, ne les laisse pas indifférents mais encore… Marie-Élaine possède ce don fabuleux de transmettre les émotions. Toujours juste, nuancée, elle sait toucher le coeur. Les grands d’ici lui offriront des chansons sur mesure… À commencer par Stéphane Venne avec Le ciel est moi, composée expressément pour le film de Léa Pool – cinéaste canadienne – pour son film Le papillon bleu. Suivront les Daniel Lavoie, Paul Piché, Jean-Pierre Ferland, Claude Gauthier, Michel Rivard et bien sûr, une longue liste d’auteurs aussi talentueux les uns que les autres… Martin Léon, Marc Déry, Jamil…

Évènements spéciaux et honneurs

Juno pour album s’étant le plus vendu en 2004, Félix pour meilleure interprète et ce, à deux reprises, des certifications Platine pour albums et DVD, des invitations à chanter lors d’événements prestigieux… On n’a qu’à penser à son célèbre duo Quand on n’a que l’amour avec Céline Dion, sur scène à Vegas, ou encore à l’invitation de Chris de Burgh à Londres pour tourner le clip de l’adaptation française de son grand succès Lonely Sky – Loin de moi. N’oublions pas non plus cette participation mémorable de 2004, en compagnie de son comparse, Wilfred Lebouthillier, au World Best à Canne où ils se méritent une deuxième place. À son tableau d’honneur s’afficheront ses premières Francofolies – une carte blanche – en 2005 puis, un retour en 2011. Marie-Élaine, une force tranquille, qui sait se distinguer et faire sa place dans le paysage musical québécois.

L’engagement

Au-delà de ses multiples occupations professionnelles, Marie-Élaine, consciente de son rôle social, tient à soutenir des organismes voués au mieux-être des enfants tout spécialement. Ainsi, après avoir fait sienne la cause de la Fondation Rêves d’enfants pendant une dizaine d’années, elle œuvre désormais auprès du Dispensaire diététique de Montréal qui soutient les futures mamans démunies.